Le quart d’heure lecture devient quotidien !

Après un trimestre d’essai une fois par semaine l’an dernier, le quart d’heure lecture s’est installé dans l’établissement quotidiennement, officiellement et durablement !

“Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe.”
Jules Renard / Journal 1894 – 1904

“Je déclare qu’après tout, il n’y a pas de plaisir qui vaille la lecture !” Jane Austen / Orgueil et Préjugés

Depuis la rentrée, à la demande du rectorat et comme dans de nombreuses académies, un temps de lecture quotidien est institué dans le collège.

Quatre fois par semaine (lundi, mardi, jeudi et vendredi), le premier cours de l’après-midi démarre 5 minutes plus tôt, pour permettre aux professeurs, AED et autres personnes en charge des élèves de réserver 10 à 15 minutes de lecture sur l’heure. Certes certains cours ont été dispensés, lorsqu’ils n’ont lieu qu’une heure par semaine (arts plastiques, éducation musicale) ou pour l’EPS, quand il s’agit d’une séance d’une heure au lieu de deux.
Dans tous les autres cas, tous les personnels cessent leurs activités pour partager eux aussi ce temps de lecture personnelle.

« La vertu paradoxale de la lecture est de nous abstraire du monde pour lui trouver un sens. » Daniel Pennac

 

Chacun, élève ou adulte, apporte une lecture

personnelle (roman, documentaire, recueil de poésie, magazine…) et s’installe pour une lecture personnelle et silencieuse. Seuls ne sont pas acceptés la lecture d’un journal quotidien, d’un manuel scolaire ou d’une liseuse. Dans ce dernier cas, il s’agit notamment d’éviter de prolonger le temps devant les écrans.

Personne n’est contraint d’expliquer, de décrire ou de justifier de ses choix, ni de rendre compte de sa lecture. L’esprit peut donc aussi saisir ce temps pour vagabonder, méditer et se relaxer avant de reprendre le cours normal de la journée.

“Je n’ai jamais eu de chagrin qu’une heure de lecture n’ait dissipé.” Montesquieu / Pensées diverses

Afin de permettre à tous de trouver une lecture à son goût, des caisses de livres ont été déposées dans une salle sur 2 ou 3. Ces caisses sont constituées de revues, BD, albums, contes, romans, etc. issus du fonds du CDI. Il s’agit soit de doublons, soit d’exemplaires usés.

Puisqu’il faut un grand choix pour que chacun s’y retrouve et un certain renouvellement également, Mme Romano, professeur-documentaliste, a également demandé le soutien de personnes privées, et de bibliothèques locales, via le SabliEr, système d’échanges solidaires mis en place par Villages solidaires.

Plusieurs personnes ont répondu à l’appel et ont offert livres jeunesse, magazines et BD. Les fouillothèques des bibliothèques locales servent également de ressource pour continuer d’alimenter ces caisses mises à disposition des élèves.

« La lecture d’un roman jette sur la vie une lumière. » Louis Aragon

D’autres caisses de livres à donner ou échanger sont disposées à l’entrée du CDI.

Le CDI lui-même continue depuis 5 ans d’accroître son fonds de fictions particulièrement, pour pouvoir fournir en prêt les élèves dans le cadre de lectures prescrites ou personnelles. Il est ouvert à chaque récréation du matin, et régulièrement à la pause méridienne ou à la récréation de l’après-midi, en plus d’un certain nombre d’heures d’études.

« L’ennui, qui dévore les autres hommes au milieu même des délices, est inconnu à ceux qui savent s’occuper par quelque lecture. Heureux ceux qui aiment à lire. » Fénelon

Ce dispositif obligatoire permet non seulement de valoriser la lecture et la curiosité intellectuelle, mais aussi d’introduire un rituel apaisant qui rend généralement les élèves plus efficaces et concentrés pour le reste de l’heure.

Lors de l’enquête menée auprès des élèves en fin d’année 2018-2019, environ les trois quarts d’entre eux ont affirmé apprécier ce temps. Et si tout le monde joue le jeu, ce moment est aussi l’occasion pour les adultes de montrer qu’ils ne se contentent pas de prescrire la lecture mais la pratiquent eux-mêmes, par plaisir et conviction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.